top of page
Rechercher

Comment attirer et retenir nos collaborateurs et nos assistant(e)s dentaires dans nos cabinets


Certes, la localisation agréable du cabinet et une rémunération attractive peuvent être les premières motivations pour déterminer notre choix d'exercice. Cela peut d'ailleurs se traduire par une recherche d'amélioration constante de performance et une course à la rentabilité et au profit. Avec cette croyance autoréalisatrice très subjective : "la performance et un chiffre d'affaire élevé nous maintiennent en forme et nous comblent de bonheur". Plus de profits, plus de congés et de loisirs, plus de bonheur ! Est-ce aussi simple (simpliste) que ça ?

Avec le temps, ces sources de motivations extrinsèques cèdent le pas à des motivations plus profondes, intrinsèques, en lien avec le sens que nous donnons à notre vie et notre recherche de plus de bien-être et de santé. Et toutes les études (notamment sur l'émergence des risques psychosociaux dans notre quotidien professionnel) des 20 dernières années , sur le management, l'organisation et la santé au travail nous montrent que ce n'est pas la performance qui génère une bonne santé, mais qu'une bonne santé génère de la performance.

Il en est de même pour nos collaborateurs (et futurs associés) et nos assistant(e)s dentaires. Si un cadre agréable et un bon salaire peut dans un premier temps, les attirer, il ne suffit pas toujours à les retenir, s'ils travaillent dans de mauvaises conditions et dans un environnement défavorable, voire toxique. L'accumulation de stress, de fatigue, de tensions relationnelles peuvent impacter la santé et l'idéal de vie.


De nombreuses consœurs, de nombreux confrères, de nombreux salariés de nos cabinets sont au bord de la rupture ou en arrêt de maladie.

Un défis de taille est à relever. Les anciennes méthodes de management et d'organisation (dont le modèle principal est le Lean Management) qui visent principalement à améliorer les performances (gagner plus en travaillant mieux et moins ?) ont fait long feu dans beaucoup d'entreprises en dehors du monde de la santé. Le grand absent dans ce modèle est la prise en compte du facteur humain (pourtant le principal acteur de la production de valeur). Malheureusement, ce modèle est celui qui est le plus utilisé encore dans l'organisation de nos cabinets et la mise en place du management des équipes de soins.


Le résultat est ce mal-être qui s'installe au cœur de nos cabinets, de nos équipes et de nos pratiques. Ras le bol, démotivation, perte de sens, irritabilité, agressivité, autant de maux qui nous gagnent. Il n'y a pas de fatalité, nous avons des moyens et des ressources pour réagir.


Dans un contexte socio-économique aux exigences croissantes, comment améliorer à la fois la compétitivité et l’offre de soins de nos cabinets dentaires, l’emploi et la santé au travail, dans une démarche de performance globale et durable ?

Dans les prochaines décennies, la santé au travail va devenir un enjeu majeur pour les cabinets dentaires. En effet, il ne peut pas y avoir de performance globale et durable possible sans démarche de santé au travail.

La démarche Santé et Performance des « clubs santé vitalité du samedi » vise à positionner la santé comme socle de la performance. En intégrant la santé au travail dans une démarche globale de performance, le cabinet dentaire va gagner sur de nombreux tableaux : attractivité, motivation et fidélisation des équipes, renforcement de la capacité d'innovation, baisse des coûts d'absentéisme et de maladie...



La performance économique d’un cabinet dentaire est un résultat, une conséquence, une finalité. Agir sur la santé est un levier, un préalable à l’atteinte de cette performance, pour deux raisons au moins :

- La « non santé » (accidents du travail, maladie professionnelle, absentéisme, perte d’efficacité, ras le bol et démotivation, manque d’engagement, désorganisation liée aux absences et aux difficultés à recruter) est à l’origine de beaucoup de problèmes impactant la performance économique.

- La « bonne » santé, en misant sur la qualité de vie de l’équipe soignante, permet de mettre les hommes et les femmes en capacité d’agir et d’innover en faveur d’une meilleure prise en charge des patients et de la performance du cabinet.



Être « en bonne santé » et « bien dans sa tête » est donc une ressource majeure de développement social, économique et personnel. L’évolution des modes de vie et de travail doit être une source de santé et la façon dont le cabinet et son équipe organisent le travail doit permettre de créer un environnement plus sain. La notion de santé au travail existe donc bel et bien.

Voilà comment les « Clubs santé vitalité » agissent sur la santé au travail :

1. Par la préservation et la promotion de la santé au sein de l’équipe, et de sa capacité de travail

2. L’amélioration du milieu de travail et du travail qui doivent être rendus favorables à la santé et à la sécurité de l’équipe

3. L’élaboration d’une organisation et d’une culture du travail, autour des valeurs du cabinet dentaire, qui développent la santé et la sécurité au travail. Cette culture s’exprime en pratique dans les systèmes de gestion, l’organisation du travail, la politique en matière de gestion du personnel, les principes de respect et de participation, les politiques de formation et la gestion de la qualité, la prise en compte des besoins en santé et bien-être des personnes au travail»


Au cabinet dentaire, donc, prendre en compte la santé consiste à faire en sorte que chacun des acteurs puisse effectuer son travail dans de bonnes conditions tout au long de sa vie, en étant : bien dans son corps, bien dans sa tête, bien dans ses relations avec les autres.

Pour créer les synergies entre bien-être professionnel et performance économique il faut mettre en œuvre une démarche globale en plaçant l’Homme au centre de l’organisation. Cela implique d’abord de transformer les pratiques managériales, les mentalités obsolètes, pour rassembler tous les membres de l’équipe autour du projet et partager les valeurs qu’il représente. Il faut libérer les énergies en travaillant sur les questions de : l’autonomie, la confiance, la responsabilisation, la reconnaissance, l’organisation du travail et de ses conditions, le système de valeurs à partager, l’hygiène de vie et l’alimentation, le sommeil, la prévention du stress, etc…


C’est pour toutes ces raisons, que nous proposons les « clubs santé vitalité du samedi » pour développer cette qualité de présence au sein des cabinets dentaires, au service de la performance économique.

Par leur approche globale et systémique, les « clubs santé vitalité » activent les leviers nécessaires et indispensables à cette qualité de présence sur les trois dimensions :

La présence au cabinet, la présence à soi, la présence aux autres.

Les "clubs santé vitalité du samedi" débutent en octobre 2023 sur CLISSON/NANTES

Les pré-inscriptions sont ouvertes

Renseignements :

Dr Jean-François BREMONT

06.47.90.63.76

c2sp.contact@gmail.com

1 vue0 commentaire

Commentaires


bottom of page